Skip to content

Conserver son site WordPress au meilleur de sa forme

Il y a quelques années, j’avais développé mon propre gestionnaire de contenu web qui, sans vouloir me flatter, fonctionnait parfaitement et était assez performant. Aujourd’hui encore, quelques personnes l’utilisent toujours. Par contre, ayant à m’adapter au marché, j’ai dû m’en remettre au gestionnaire de contenu utilisé par près de 60 % des sites présents sur Internet, WordPress. Faut pas s’en cacher, WordPress est sans contredit le meilleur gestionnaire de contenu destiné au grand public à ce jour. Pour les puristes, faites attention. Je n’ai pas dit que WordPress était LE meilleur de tout, j’ai dit qu’il était le meilleur pour la grande majorité des utilisateurs, monsieur et madame Tout-le-Monde quoi.

Les ressources qui existent sous WordPress sont quasi infinies. Une simple recherche sur le mot WordPress sous Google nous renvoie à plus de 683 000 000 résultats. C’est comme le nombre d’extensions, 55,234 en date du 23 mai 2018. Ceci fait en sorte que WordPress est extrêmement populaire. Mais, être extrêmement populaire, ça apporte aussi son lot d’inconvénients. Le fait que tant de sites fonctionnent sous WordPress attire inévitablement les personnes malveillantes.

De ces faits, un autre prolemme se pose, le nombre de mises à jour du gestionnaire en tant que tel, ainsi que toutes les extensions utilisées afin de corriger les bogues pouvant être décelé et qui, pour beaucoup, peuvent conduire à des vulnérabilités pouvant mettre en péril votre site ainsi que toutes les données si trouvant. Il n’est pas rare de voir jusqu’à 15, 20 mises à jour par mois sur un site, dépendant de toutes les extensions utilisées. Comme vous pouvez le constater, WordPress requiert une surveillance de son fonctionnement au minimum d’une fois par mois.

Récemment, ayant à effectuer quelques travaux sur plusieurs sites d’un client, je me suis rendu compte que pour la presque totalité de ces sites, aucune mise à jour n’avait été effectuée depuis plusieurs mois, voire quelques années. formationVous allez me dire qu’il suffit de faire les xxx mises à jour et tout rentrera dans l’ordre… ERREUR. Le fait d’effectuer des mises à jour en retard peut irrémédiablement mettre fin à votre site, voir même, endommager la base de données et la rendre irrécupérable. Des heures de plaisirs à l’horizon. D’autre plus chanceux auront une sauvegarde du site quelque part, mais, si jamais vous avez modifié plusieurs articles durant tous les mois auxquels aucune sauvegarde n’a été effectuée, vous voilà de retour avec un site qui date d’un an, et n’étant toujours pas à jour. Donc ouvert à toutes sortes d’intrusions.

Pour cette raison, vous devez effectuer vos mises à jour au minimum une fois par mois. Vous vous éviterez ainsi plusieurs problèmes et maux de tête. Par contre, comme dans la plupart des cas, l’entrepreneur n’a tout simplement pas le temps de s’occuper de ces formalités. Pourquoi alors ne pas prévoir un budget de maintenance avec un spécialiste du domaine en y incluant les mises à jour techniques, ainsi que des mises à jour de textes et d’images. Un site qui met à jour sont contenu est beaucoup plus populaire qu’un site qui demeure statique des mois durant. N’oubliez pas, Internet est un monde dynamique et non statique. Ce n’est pas non plus une simple annonce dans un bottin quelconque.

Un spécialiste prendra toujours le temps d’effectuer une copie de sauvegarde de votre site avant d’y effectuer les mises à jour. Ainsi, si un problème se pose, rien ne sera perdu. Il connait également le fonctionnement des différents outils utilisé pour la publication de vos textes et images. Vous vous assurez ainsi que votre site sera toujours à son meilleur.

Communiquez avec moi afin de connaitre mes forfaits d'entretien WordPress pour votre portail Internet.

Sylvain Joannette, consultant
info@sjoannette.com
450 712-8787

Publié sous Internet

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

©2018 - Sylvain Joannette, consultant